En raison de notre mode de vie sédentaire et du manque d’exercice, nous avons tendance à accumuler de la graisse dans les hanches et les cuisses. Mais, ne vous inquiétez pas ! Voici quelques asanas de base en yoga pour réduire les hanches et les cuisses. Une bonne combinaison d’alimentation et de yoga peut résoudre les problèmes de lourdeur et de graisse dans ces zones problématiques.

Yoga pour les hanches et les cuisses

1. Utkatasana

Aussi connu sous le nom de – Posture de la chaise

Avantages – Cette asana stimule les muscles de vos jambes, en particulier les hanches et les cuisses. S’asseoir sur une chaise est facile, mais lorsque vous vous asseyez sur une chaise imaginaire, vos muscles s’exercent car ils tiennent le fort pour votre corps. Votre poids corporel repose sur vos jambes, en particulier sur les muscles des hanches et des cuisses. Cela permet non seulement de tonifier les jambes et de renforcer les muscles, mais aussi la région.

Comment le faire – Tenez-vous droit à Tadasana. Pliez doucement les genoux et abaissez les fesses comme si vous étiez assis sur une chaise imaginaire. Inspirez et étendez vos bras au-dessus de votre tête. Maintenez la pose pendant quelques secondes pendant que vous maintenez le flux de votre respiration. Relâchez.

Conseil de traitement – Écoutez votre corps. Si vous êtes débutant, abaissez vos hanches le plus possible, mais augmentez progressivement. Une fois que vous vous sentez à l’aise dans la pose, vous pourriez pulser un peu pour augmenter l’intensité et l’étirement du muscle.

Un mot de prudence : Vous ne devriez pas ressentir trop de tension sur les genoux. Assurez-vous que la charge de cette pose ne se traduit pas dans les genoux.

2. Virabhadrasana II

Aussi connu sous le nom de – Posture du guerrier II

Avantages – Cette asana travaille sur les jambes, c’est sûr, mais en particulier sur l’intérieur des cuisses. Au début, cette pose peut sembler simple, mais elle agit sur les muscles qui n’attirent pas l’attention lorsque nous exécutons nos tâches quotidiennes. La meilleure partie est que les deux jambes obtiennent une séance d’entraînement différente en même temps, donc plus de groupes de muscles sont ciblés avec cette asana.

Comment le faire – Élargissez vos jambes de façon à ce qu’elles soient nettement plus espacées que la largeur des hanches. Tournez votre talon droit avec les orteils pointant vers l’extérieur, et utilisez votre talon gauche pour vous mettre à la terre. La voûte plantaire de votre talon gauche doit être alignée avec le pied droit. Abaissez vos hanches, puis dégagez votre énergie en étirant vos bras de façon à ce qu’ils soient alignés avec vos épaules. Tournez votre regard vers l’avant et maintenez la pose avec intégrité. Respirez lentement et fortement pendant que vous maintenez la pose et puis relâchez. Répétez de l’autre côté.

Conseil de traitement – Pour de meilleurs résultats, élargissez l’étirement de vos jambes et abaissez votre bassin, mais faites une note mentale pour tirer les organes abdominaux vers le haut. Assurez-vous de maintenir l’équilibre sur les deux jambes de façon égale.

3. Natarajasana

Aussi connu sous le nom de – Posture du danceur

Avantages – Les fléchisseurs de hanche sont stimulés et étirés dans cette posture très gracieuse. Les muscles internes et externes de la cuisse sont travaillés. Cette asana renforce les jambes pendant que le corps s’équilibre sur une jambe. De votre bassin aux pieds, chaque muscle de votre jambe est tonifié et étiré. Vos hanches sont ouvertes et tous les blocs d’énergie dans les jambes sont libérés. La circulation sanguine dans vos jambes est améliorée, ce qui leur donne un flux frais d’oxygène et de nutriments.

Comment le faire – Stand in Tadasana. Soulevez votre pied droit et balancez-le derrière de façon à ce que votre jambe droite soit parallèle au sol. Pliez le genou, le bras droit vers le pied droit/grand orteil, et étirez-vous. Une fois que vous saisissez le pied droit, étirez votre bras gauche vers l’avant. Vous pouvez garder les paumes tendues ou supposer le Gyan Mudra. Regarde tes doigts gauches. Maintenez la pose pendant quelques secondes pendant que vous prenez de longues et profondes respirations. Relâchez et répétez de l’autre côté.

4. oustrasana

Aussi connu sous le nom de – Pose du chameau

Avantages – Cet asana ouvre brillamment vos muscles pectoraux et donne de la force aux fléchisseurs des hanches. Il tonifie également tous les membres, en particulier les cuisses. Cette asana agit sur la partie avant de votre corps, de sorte que les muscles des cuisses frontales sont complètement tonifiés et stimulés.

Comment le faire – Assis à Vajrasana. Soulevez vos hanches et levez votre corps de façon à ce que les muscles de la hanche et du mollet soient perpendiculaires. Ouvrez votre poitrine et penchez-vous en arrière. Tendez les bras vers la plante des pieds, en vous assurant que vos bras sont tendus. Penchez doucement la tête en regardant derrière vous. Assurez-vous qu’il n’y a pas de sensation défavorable au niveau de la région lombaire de la colonne vertébrale. Tenez la pose pendant que vous prenez de longues et profondes respirations. Relâchez.

5. Upavistha Konasana

Aussi connu sous le nom de – Assis jambes larges plié vers l’avant

Avantages – Cette asana fonctionne étonnamment bien sur la partie postérieure de vos jambes. En plus de leur donner un bon étirement, il agit sur l’intérieur des cuisses, très négligé. Il renforce la force et la flexibilité, en plus d’être merveilleusement adapté aux besoins des femmes.

Comment le faire – Assis à Dandasana. Étirez vos jambes aussi écartées que possible. Ensuite, amenez vos paumes de mains au centre. Si vous êtes assez souple, dirigez votre corps et tendez la main vers l’avant, en essayant de poser votre torse supérieur sur le sol, votre menton et votre tête étant les derniers à reposer sur le sol. Sinon, pliez les coudes et laissez pendre votre tête. Respirez plusieurs fois, puis remontez lentement et rapprochez vos pieds.

6. Janu Sirsasana

Aussi connu sous le nom de – Posture de la tête au genou

Avantages – Le Janu Sirsasana travaille à augmenter la flexibilité des ischio-jambiers et de ses sous-ensembles tout en tonifiant les cuisses et les articulations des hanches. En outre, les muscles des jambes sont étirés, le dos et la colonne vertébrale sont plus étirés, ce qui contribue à une augmentation de la circulation sanguine dans ces régions. Cela nourrit les muscles et garde la zone saine. Cette asana aide aussi à renforcer les jambes, et si elle est faite pour une période prolongée, calme aussi l’esprit.

Comment le faire – Supposons que le Dandasana. Pliez votre genou gauche de façon à ce que le pied gauche touche la cuisse droite. Tendez les bras vers le haut, allongez votre torse et tendez les bras vers votre pied. Respirez dans votre abdomen. Maintenez et relâchez, et répétez avec l’autre jambe. Bien que vous soyez censé toucher votre tête jusqu’au genou dans cette asana, ce qui est plus important dans cette pose est de garder votre dos droit.

7. Baddha Konasana

Aussi connu sous le nom de – Posture du cordonnier, posture de la déesse du sommeil

Avantages – Cette asana est un ouvreur de hanche étonnant. Il augmente également l’amplitude des mouvements des hanches. L’intérieur de vos cuisses est étiré et tonifié, et la masse maigre est construite. Cette asana fonctionne fondamentalement sur vos hanches et cuisses et fait des merveilles pour eux.

Comment le faire – Asseyez-vous sur le tapis avec les jambes tendues. Pliez les genoux et amenez les pieds au centre. Joignez vos pieds et redressez votre dos. Tenez vos pieds avec vos paumes. Maintenant, poussez vos genoux au sol, autant que possible. Maintenez la pose pendant quelques minutes et relâchez-la.

8. Malasana

Aussi connu sous le nom de – Posture de la guirlande

Avantages – La Malasana est une autre pose qui agit principalement sur les jambes, en particulier sur les hanches et les cuisses. Il améliore la circulation sanguine et assure un bon étirement des hanches et des cuisses. Il élargit les hanches et donne aux muscles de vos jambes une grande force et flexibilité.

Comment le faire – accroupissez-vous sur le sol, en vous assurant que vos pieds sont ensemble et que vos fesses ne sont pas sur le sol. Joignez vos paumes de mains au centre, et creusez vos coudes fortement sur le côté intérieur des genoux. Poussez vos genoux avec les coudes aussi larges que possible. Tenez la pose pendant au moins 10 respirations. Relâchez.

9. Navasana

Aussi connu sous le nom de – Posture du bateau

Avantages – Lorsque vous pratiquez régulièrement cette asana, elle dépasse votre corps, c’est-à-dire les organes, les nerfs, les os et les muscles, et pénètre au cœur même de votre être. Lorsque vous équilibrez votre poids corporel sur vos fesses, votre être tremble au début. Mais, beaucoup de force et de détermination se construit dans les quelques secondes de suspension. Il y a une grande amélioration de la circulation sanguine, et vos jambes s’étirent bien.

Comment le faire – Assis à Dandasana. Ensuite, soulevez vos jambes du sol les genoux fléchis. Lorsque vous parvenez à vous équilibrer, levez vos mains du sol et étirez-les devant vous. Travaillez à créer un ‘V’ avec le haut et le bas de votre corps. Respirez longtemps et profondément. Relâchez.

10. Salabhasana

Aussi connu sous le nom de – Pose de criquet pèlerin, pose de sauterelle

Avantages – Il s’agit d’un exercice de yoga efficace qui s’adresse à la colonne vertébrale postérieure tout en ajoutant des capacités de  » soulèvement  » dans les jambes et pour tonifier ou modeler les fessiers. Il agit également sur de nombreuses autres parties de votre corps. Il renforce vos jambes et améliore la circulation sanguine. Vos hanches et vos cuisses (jambes, en général) restent fortes, souples et en bonne santé.

Comment le faire – Allongez-vous sur l’abdomen et soulevez vos jambes du tapis, directement à partir des hanches. Tendez les bras derrière vous et soulevez votre poitrine du sol. Levez le menton vers le haut et placez votre regard vers l’avant. Tenez la pose et respirez quelques fois avant de relâcher.

11. Setu Bandhasana

Aussi connu sous le nom de – Posture du pont

Avantages – Cette asana améliore la circulation sanguine. Les hanches surélevées renforcent un bon étirement. Les muscles sont stimulés et tonifiés, et toute énergie est brisée et libérée.

Comment faire – Allongez-vous à plat sur le dos, les jambes fléchies aux genoux. Soulevez doucement vos hanches et reculez sur le sol. Roulez les épaules vers l’intérieur et étirez les bras pour qu’ils atteignent vos pieds. Respirez longtemps et profondément. Maintenez la pose pendant quelques secondes et relâchez-la.

12. Ananda Balasana

Aussi connu sous le nom de – Pose de l’enfant heureux

Avantages – Cette asana est l’une des meilleures postures de yoga pour les hanches et les cuisses. Cela permet d’ouvrir l’articulation de la hanche ainsi que les ischio-jambiers. Vos fléchisseurs sont fléchis et tous les muscles de l’intérieur des cuisses sont étirés et stimulés. Cette asana travaille aussi sur les muscles du dos, qui ne sont généralement pas travaillés. La meilleure partie au sujet de cette pose est que tandis que vous êtes dedans, vous pouvez guider l’étirage et trouver ce qui se sent bien.

Comment le faire – Allongez-vous à plat sur le dos. Soulevez vos jambes du sol, en les pliant aux genoux. Tendez les bras et tenez l’arche de vos pieds. Étirez vos jambes en utilisant le support de vos mains. Gardez les genoux fléchis, mais vous pouvez les fléchir pendant que vous êtes dans la pose. Tenez la pose pendant que vous bougez et fléchissez pendant quelques secondes. Relâchez et détendez-vous.